Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz

Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz

Mi-2015, Péninsula détient douze pour cent du capital de Carrefour Brésil. Dès lors, Abilio Diniz (Lefigaro) dispose, à travers Peninsula, de deux sièges au CA. Il est nommé président du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire BRF (Brasil Foods) en avril 2013. Depuis son départ de Grupo Pão de Açúcar, Abilio Diniz consacre son temps à BRF et recherche de nouvelles opportunités d’investissement.

La foi, le sport, un homme attaché aux valeurs

Les valeurs de la famille sont primordiales pour Abilio Diniz, qui a eu 6 enfants. L'entrepreneur se revendique comme appartenant au "capitalisme responsable", un mouvement lancé aux États-Unis et qui préconise le contentement et la stimulation des employés dans l’entreprise. Extrêmement attaché à Sainte Rita, la sainte des causes désespérées, Abilio Diniz pratique la religion catholique.

Le partenariat avec le groupe Casino, un chapitre inachevé

Le groupe Pão de Açúcar reconquiert son équilibre financier après la crise et entame les pourparlers de partenariat avec Casino. Il doit en effet affronter la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes. Abilio Diniz vend des actions à hauteur d'un milliard de dollars à Casino, tout en s'engageant à céder la tête de son groupe sept années plus tard à Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino. Au tout début des années 2010, Abilio Diniz entend saisir la chance de devenir le numéro deux mondial de la distribution en fusionnant le groupe GPA avec la branche brésilienne de Carrefour.

Le 1er supermarché lancé en 1959

Abilio Diniz discute les créateurs du groupe Carrefour en 1974. Il s’inspire de leur réussite pour développer le Grupo Pão de Açúcar. La boutique familiale se nomme Pão de Açúcar, l'enseigne s’inspire de la vue du Pain de Sucre de Rio. La boulangerie lancée par le père d’Abilio Diniz représente la première pierre du Groupe Pão de Açúcar (GPA).