Abilio Diniz va siéger au conseil de Carrefour, Articles

Abilio Diniz va siéger au conseil de Carrefour, Articles

GPA doit faire face à la concurrence de Carrefour en terre brésilienne. GPA renoue avec son équilibre comptable à l'issue de la crise et entame les discussions de rapprochement avec Casino. Abilio Diniz (http://www.lesechos.fr/la-releve-2016/edition-2016/021781422699-abilio-diniz-va-sieger-au-conseil-de-carrefour-1208410.php) vend des actions à hauteur d'un milliard de dollars à Casino, tout en promettant de concéder le contrôle du groupe Pão de Açúcar 7 ans plus tard au PDG de Casino. Abilio Diniz projette de saisir la chance de transformer son groupe en numéro deux mondial du secteur de la distribution en réalisant la fusion du groupe GPA avec Carrefour Brésil au début des années 2010. L’abandon de la Banque Brésilienne de Développement et l'opposition du patron de Casino provoquent l'échec du regroupement de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar.

Convaincu des bienfaits du sport, le businessman crée des espaces de gym au sein supermarchés GPA et pousse son équipe à participer aux courses sponsorisées par l'entreprise. Au sein du monde du football, Abilio Diniz appartient au groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a fondé l’équipe d’Audax, destinée à déceler les jeunes potentiels. Les valeurs de la famille sont cruciales pour l'homme d'affaires, qui est le papa de 6 enfants. Autrefois goal, ayant aussi exercé la musculation et la capoeira, Abilio Diniz est un grand athlète qui démarre sa journée par une session de sport.

Des événements difficiles qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

Dans les années 80, en pleine période d'extrême inflation, Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National. Le groupe GPA conduit par cet entrepreneur fait face à de graves complications financières au cours des années 90, tandis que le Brésil connait une crise économique dramatique. Le plan de sauvetage sévère mis en place par le patron permet de sauver le groupe GPA, qui congédie 20 000 salariés, ferme 1/3 de ses magasins et cède son activité au Portugal. Abilio Diniz ouvre GPA aux investisseurs en 1995. Il déclenche alors une période d'achats d'entreprises qui fera du groupe le chef de file de la distribution au Brésil.

Le 1er supermarché ouvert à la fin des années 50

Le commerce écrira son avenir avec les supermarchés : c'est l'opinion du père d'Abilio Diniz à la fin des années cinquante. C'est sur un boulevard fréquenté de São Paulo que son père inaugure sa toute première boulangerie. 10 ans après l'ouverture par Abilio Diniz du premier supermarché en 1959, GPA totalise mille quatre cents employés et quarante magasins.

Abilio Diniz a toujours la volonté d’entreprendre

Depuis son retrait du groupe Pão de Açúcar, Abilio Diniz s'occupe de BRF et cherche de nouvelles opportunités d’investissement. Il prend la présidence du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire Brasil Foods (BRF) en 2013. En décembre 2014, la société d’investissement Peninsula, fondée par les Diniz, rend publique son arrivée au capital de Carrefour Brésil, à hauteur de 10%. La société d'investissement multiplie par deux sa participation dans le capital de Carrefour France. Avec 5,07% du capital, l'entreprise d’Abilio Diniz est le quatrième porteur de parts du groupe.

Abilio Diniz appartient aux stars les plus charismatiques de son pays. En 2011, l'entrepreneur intègre la Chambre de Politique et de Gestion et compétitivité, qui a comme missions d’augmenter la performance des prestations publiques et de rendre concurrentielles les firmes du sous-continent brésilien. Disposant d'une richesse estimée à 3,7 milliards de $, l'entrepreneur est le 10e homme le plus fortuné du sous-continent brésilien, d'après le magazine "Forbes". On compte au Brésil Abilio Diniz parmi les hommes ayant le plus de poids.